Je t’aime

Certains mots viennent du cœur, dit-on. Comme on ne sait pas vraiment où se situe ce cœur qui parle, imaginons-le, car la métaphore est trop belle. Ce sont les mots d’une amie qui compatit aux problèmes de sa copine. Ce sont les mots d’une mère qui console son enfant triste. Ce sont les poèmes de Paul Éluard, débordant d’amour.

On cherche ses mots, tant on les trouve inadaptés pour exprimer ce que l’on ressent. Le silence doit souvent venir au secours de la parole. Parfois, il est encore plus difficile d’écouter que de prononcer. La parole venant du coeur touche profondément. C’est l’épreuve universelle du « je t’aime ». Trois petits mots capables de changer des vies, de laisser de marbre, de faire peur, de donner des moments de bonheur…

« Les amoureux prient avec un seul mot, un nom » Erri de Luca

extrait du « traité de tous les noms » Pierre-Louis Desprez & Ivan Gavriloff (Descartes & Cie, 2007)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s